Art’Press Yourself x Into The Chic

A l’heure où les festivals dédiés à la culture afro fleurissent dans la capitale, Laetitia Ngoto, 30 ans, a tenté le pari d’investir un marché qu’on pouvait penser saturé. Si le printemps dernier s’est vu placer sous le signe de la création artistique contemporaine africaine via pléthore d’expositions dédiées au genre, et que le bal de la rentrée s’est ouvert avec le festival Afropunk, l’entrepreneure a décidé de prolonger les festivités en novembre. Et de positionner son événement sur la culture afro-urbaine.

Lisez l’intégralité de l’article sur le site du magazine Into The Chic.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search